Si la taxe sur la spéculation est tombée à la trappe, d'autres mesures budgétaires ont de quoi inquiéter l'investisseur qu'il s'agisse de la TOB ou du précompte mobilier. D'autant qu'une taxe sur les plus values pourrait encore faire son apparition.