Malgré les violences qui ravagent le pays, les touristes n'ont pas déserté l'Irak. Si l'immence majorité d'entre eux est constituée des très nombreux pèlerins venus visiter les lieux saints, de plus en plus de voyageurs occidentaux viennent admirer les sites historiques uniques de ce pays, qui se revendique comme le "berceau de la civilisation".