L'Iran élit vendredi son président après une campagne verrouillée par le pouvoir qui met fin à l'ère Ahmadinejad, marquée par huit ans de confrontation avec l'Occident sur le nucléaire et des santions ayant plongé le pays dans la crise économique.