Sous le voile obligatoire et malgré la crise économique, les Iraniennes sont des clientes inconditionnelles du maquillage et les professionnels scrutent le marché des cosmétiques qui possède selon eux un potentiel énorme.