Bien sûr les nouvelles prévisions de l'OCDE sont moins bonnes que celles présentées en septembre. Mais elles indiquent indiquent tout de même une croissance pour l'an prochain, grâce notamment aux vaccins.