Les pratiques d'optimisation fiscale des multinationales coûteraient chaque année entre 100 et 240 milliards de dollars, selon l'OCDE, soit 4 à 10% des revenus mondiaux de l'impôt des sociétés.