La Commission européenne a lancé une nouvelle offensive mercredi contre le géant américain Google, avec cette fois dans son viseur le système d'exploitation Android, qui représente plus de 80% de parts du marché mondial des smartphones.