La Commission européenne lance une enquête sur les pratiques potentiellement anticoncurrentielles dans le secteur des biens et services de consommation liés à l'internet des objets. En ligne de mire de l'exécutif européen se trouve les assistants vocaux et toutes sortes d'appareils connectés.