Selon plusieurs analystes, l'Ukraine se trouvait au bord de la faillite lorsqu'elle a accepté le plan de sauvetage du voisin russe. Le pays sort d'une année de récession et devait faire de 2014 l'année de la reprise que les troubles politiques rendent de plus en plus hypothétique.