Ce jeudi, le vice-président de la Commission européenne s'est rendu à Londres pour demander des explications à son homologue britannique, alors qu'un projet de loi déposé mercredi par le gouvernement de Boris Johnson viole certaines dispositions de l'accord de retrait signé en janvier dernier.