La Banque centrale européenne a revu ses prévisions de croissance légèrement à la baisse pour les deux années à venir. Elle maintient en revanche sa politique monétaire inchangée pour l'instant.