La Banque centrale européenne maintient ses taux directeurs au plus bas. Confrontée à la dégradation des perspectives de croissance et d'inflation, elle exclut désormais de relever le coût du crédit avant mi-2020.