La Banque centrale européenne maintient inchangés ses taux d'intérêt, aucune modification non plus apportée au programme de rachats de dettes. La BCE juge néanmoins la croissance de plus en plus solide dans la zone euro.