La Belgique mauvais elève pour les biosimilaires. Comme pour les médicaments génériques il y a 15 ans les professionnels belges du secteur rechignent à recourir aux biosimilaires, pourtant beaucoup moins coûteux que les médicaments biologiques orginaux: