Lorsque la pandémie a frappé en mars 2020, la Commission européenne a activé pour la première fois la clause de sauvegarde générale du pacte de stabilité. De quoi permettre aux États membres de sortir des clous budgétaires pour affronter la crise. La reprise économique étant de retour, l'exécutif européen rouvre désormais le débat sur la politique fiscale, mais ne veut toutefois pas aller trop vite.