Après deux ans de menaces, la Commission européenne a lancé une procédure de sanction à l'encontre de la Pologne, qui pourrait être privée de son droit de vote au sein du Conseil de l'UE. En cause: les réformes du système judiciaire entreprises par le gouvernement conservateur polonais qui menaceraient l'Etat de droit.