Alors que le président russe, Vladimir Poutine, a provoqué la fureur de l'Occident en signant le traité de rattachement de la Crimée à la Russie, les marchés, eux, sont divisés quant à l'impact de l'événement.