La crise est plus longue que prévu, constate la Banque Nationale. Plus longue mais aussi moins profonde. L'économie belge montre malgré tout une belle résistance. L'épargne des Belges pourrait alimenter la reprise.