Après de belles performances au premier trimestre, la croissance belge a ralenti au deuxième trimestre. De quoi remettre en cause l'objectif fixé par le gouvernement pour l'année 2014.