La croissance chinoise s'est stabilisée au deuxième trimestre, à la faveur d'une accélération en juin de la production industrielle et des ventes de détail, mais cette embellie, favorisée par les mesures de soutien de Pékin et dopée par l'envolée boursière, reste fragile.