Le dette grecque sera au centre de toutes les discussions ces prochains jours. Alexis Tsipras en a fait sa priorité et demande une décote de 30% aux créanciers publics du pays. Mais Angela Merkel ne veut pas en entendre parler.