Après l'annonce des 3.500 suppressions d'emplois à venir chez ING, la direction de la banque explique ce qui l'a poussée à opter pour un tel plan de restructuration. Un plan jugé nécessaire au regard du contexte actuel.