La famille Blokker a décidé de vendre les parts qu'elle possède dans ses magasins éponymes. La transaction irait de pair avec la fermeture de centaines de magasins et la suppression de près de 2.000 emplois.