La banque centrale américaine est fortement déterminée à ramener l'inflation à son objectif de 2%. Et pour se faire, elle vient de relever ses taux directeurs de 0,75 points de pourcentage. C'est la plus forte hausse depuis 1994.