La banque centrale américaine donne gage de confiance dans l'économie du pays en remontant pour la deuxième fois consécutive ses taux directeurs depuis l'élection de Donald Trump, mais reste néanmoins prudente.