La Réserve fédérale américaine a une nouvelle fois réhaussé ses taux d'intérêt directeur mercredi soir. Et comme en juin, de façon conséquente, de 0,75%. La manoeuvre était attendue et la cible est claire : il s'agit d'attaquer de front l'inflation.