Les partenaires sociaux réunis au sein du conseil national du travail tombent d'accord sur une série de point. La FGTB réaffirme par ailleurs sa revendication d'une pension minimale à 1500 euros par mois.