La FGTB rejette le projet d'AIP. Les autres syndicats et les employeurs approuvent le texte et le gouvernement souhaite le mettre en oeuvre. Mais l'exécutif est en affaires courantes et sans majorité. De nouvelles consultations s'imposent.