La disparition de l'espace Schengen entraînerait une hausse des coûts de production de l'Europe de 1% sur dix ans et lui coûterait donc 470 milliards d'euros.