La "décennie dorée" de l'économie allemande s'est brutalement assombrie au troisième trimestre, avec un recul de 0,2% du PIB. Un recul lié à une désorganisation provisoire du secteur automobile mais qui reflète aussi des inquiétudes durables.