Les projets immobiliers les plus fous continuent de fleurir à Dubaï en dépit d'une baisse des prix qui n'avaient cessé de grimper depuis le crash de 2008.