En plaçant le sujet sur la table en fin de mandat, à quelques semaines des élections, Pierre Moscovici veut en faire un thème du débat électoral européen. Décider les matières fiscales non plus à l'unanimité des Etats membres mais à la simple majorité qualifiée, selon le Commissaire aux affaires économiques, c'est une condition pour une Europe plus efficace.