La reprise s'est poursuivie au premier trimestre en zone euro. La croissance de 0,4% enregistrée dans la région n'a toutefois pas été uniquement soutenue par l'Allemagne qui a connu un coup de mou, contrairement à la France qui s'est largement distinguée.