Le ministre de l'Économie français ne veut pas d'escalade. Mais il ripostera si les États-Unis mettent en place des sanctions commerciales en représailles à la taxe GAFA.