La France a décidé ce mardi de faire baisser à 50% la part du nucléaire dans son mix énergétique d'ici 2035. Concrètement, 14 réacteurs seront arrêtés dans les 16 années à venir, sur les 58 que compte le pays. Le soutien aux énergies renouvelables va de son côté passer de 5 à environ 8 milliards d'euros par an.