Des hameaux abandonnés, en ruines, et en vente pour quelques dizaines de milliers d'euros : c'est en Espagne, essentiellement dans le Nord du pays. Un nouveau filon pour le secteur immobilier durement touché par la crise. Les acheteurs sont majoritairement des étrangers, attirés par des prix imbattables.