La hausse du chiffre d'affaires enregistré pendant l'Euro par la grande distribution devrait atteindre entre 30 et 80 millions d'euros. Cela dépendra entre autres des résultats des Diables, mais aussi de la capacité des enseignes à répondre à la demande de produits liés au football.