Après trois ans d'absence, la Grèce a fait son grand retour sur les marchés en émettant 3 milliards d'euros de nouvelles obligations à 5 ans. Un test réussi, un an seulement avant la fin du programme d'aide dont bénéficie le pays.