Le premier round du match qui s'annonce entre Alexis Tsipras et les créanciers européens de la Grèce a été courtois ce jeudi à Athènes, le Premier ministre issu de la gauche radicale assurant au président du Parlement européen Martin Schulz qu'il souhaitait trouver "des solutions communes" avec l'UE.