Cela fait trois ans que le baril de Brent n'avait plus été aussi cher. La hausse des prix était annoncée de longue date, souligne l'économiste Etienne de Callataÿ. Les entreprises qui l'ont anticipée vont tirer leur épingle du jeu, les autres non. S'il y a des conséquences sur les marchés, elles seront indirectes.