Les entités fédérales et fédérées se sont mises d'accord ce matin sur une coopération pour filtrer les investisseurs étrangers et bloquer ceux qui pourraient porter atteinte aux intérêts stratégique de la Belgique. Après un accord en première lecture en juin, le texte demandait quelques peaufinages