La livre britannique a atteint vendredi matin son plus haut niveau depuis deux ans vis-à-vis de l'euro lors des échanges matinaux à Tokyo, les investisseurs pariant sur la victoire du "non" à l'indépendance de l'Ecosse.