Confronté à une inflation galopante et à un effondrement de la livre turque, le président Erdogan a annoncé plusieurs mesures de soutien que les analystes assimilent à une hausse indirecte des taux d'intérêt. Une annonce qui a revigoré le devise turque, plombéé justement par la politique de taux bas pronée par le président Erdogan.