En ces temps de crise, les Belges s'accrochent à leur emploi. Selon le baromètre annuel d'Acerta, la mobilité professionnelle n'a jamais été aussi faible. Quatre travailleurs sur dix ne sont pas intéressés par un nouvel emploi. Et un travailleur sur cinq craint même de perdre son travail.