La Nouvelle-Calédonie craint la disparition de la plupart de ses 28 langues indigènes, mais les tubes à succès d'un groupe de musique local redonnent de l'espoir pour la survie de leur héritage.