Le mariage de Delhaize et Ahold est présenté comme une fusion entre égaux. Mais de l'avis des analystes, l'opération s'apparante davantage à une absortion du groupe belge par son homologue néerlandais.