La production française de pêches a chuté de moitié en dix ans. Dans les Pyrénées-Orientales, où sont cultivées un tiers des pêches françaises, les arboriculteurs n'arrivent pas à concurrencer les autres pays européens, qui produisent pour deux fois moins cher qu'en France.