Aléas climatiques obligent, les pays européens vont enregistrer une forte baisse de leur production vinicole cette année. Ce pourrait être le plus bas niveau de l'après-guerre.