La prolongation de la durée de vie des centrales nucléaires Doel 1 et Doel 2 est illégale. La Belgique a fauté, telle est la conclusion de la Cour de justice de l'Union européenne.