La récolte de poire, qui débute avec deux semaines de retard s'annonce plus faible en volume que l'année dernière. Mais les agricultureurs espèrent voir leurs prix grimper.